skip to Main Content
Une Année Plutôt Originale Pour Ça Conte à L’hôpital (bilan 2019-2020)

Une année plutôt originale pour Ça conte à l’hôpital (bilan 2019-2020)

Cette année, notre action Ça conte à l’hôpital a été rudement mise à l’épreuve ! Mais, à l’association Quelle Histoire !, nos cinq conteuses ont tout fait pour continuer à raconter, coûte que coûte, et malgré le mouvement des gilets jaunes, la crise du coronavirus et le confinement, des histoires aux enfants hospitalisés. Dans cette période particulière, ils ont encore plus besoin de voyager et faire marcher leur imaginaire ! Alors, quel bilan pour cette année ?

Pour cette édition du bilan de l’action Ça conte à l’hôpital, nous allons vous dévoiler les actions déployées, en nous focalisant sur trois périodes, reflet de notre adaptation à la situation sanitaire actuelle.

 

Les « racontées » en hôpital, toujours plus entreprenantes

De septembre 2019 à mars 2020, nous avons pu raconter des contes aux enfants hospitalisés, dans le service de gastro-entérologie, chirurgie viscérale et néphrologie de l’hôpital Necker, ainsi qu’au service d’oncologie pédiatrique de l’Institut Curie, jusqu’en décembre 2019. Nous avons eu l’opportunité d’intervenir trois fois par mois dans ces deux établissements.

Nous devions également reprendre les racontées à l’hôpital Marie Lannelogue après les grèves, mais le confinement nous en a empêché ! Le but de l’année est donc de revenir sur nos engagements, et ce le plus rapidement possible.

Et petite anecdote : à l’hôpital Necker, nous avons été ravis de rencontrer un papa tout à fait passionné, qui racontait de nombreuses histoires pendant une séance. Annie, une de nos conteuses sur place, les a retranscrites. Nous espérons vous en faire profiter bientôt, si les conditions le réunissent !

 

Les visio-contes, un format tout nouveau !

De mars à mai 2020, pendant le confinement, nous ne voulions pas arrêter nos actions dans les hôpitaux. Nous ne nous sommes pas laissés faire… et avons créé un nouveau format : les visio-contes.

A raison d’une séance par semaine, nous avons pu passer par les plateformes Zoom et Whatsapp pour raconter, par écrans interposés, de nombreuses histoires aux enfants. Ces visio-contes étaient destinés aux enfants à partir de 5 ans, hospitalisés dans le service de cancérologie pédiatrique à l’Institut Curie et les services de gastro-entérologie à l’hôpital Necker.

Nous prenions alors rendez-vous et nous connections ensemble à la plateforme dédiée. Une conteuse racontait, de 10 à 30 minutes, des histoires à un ou deux enfants accompagnés de leur parent. Ce n’était pas toujours facile ! Des problèmes techniques, d’assiduité et d’interaction ont vu le jour. Les conteuses ont notamment remarqué que leurs connaissances des enfants et du milieu hospitalier les ont aidées à surmonter quelques difficultés survenues lors des interventions.

Les retours des enfants ont cependant été très positifs. Les visio-contes ont bien été accueillis et attendus par les enfants hospitalisés, sauf lorsqu’ils étaient en état de grande fatigue. Ils ont beaucoup tenu à ce que nous utilisions la vidéo pour qu’ils puissent voir nos visages, même si un conte au téléphone aurait fait voyager tout autant. Et, un jour, Debora a pris un rendez-vous supplémentaire bonus à un adolescent qui en redemandait !

 

Retour dans les hôpitaux sous un protocole strict !

Après le confinement, nous avons dû adapter nos racontées à l’hôpital Necker et l’Institut Curie : masques pour tout le monde – intervenantes , enfants et parents -, tablier, lavage de mains, et pas plus d’une intervenante par chambre !

Mais quelle joie de retrouver les enfants hospitalisés et leurs yeux qui pétillaient en nous voyant, et avoir à nouveau de beaux échanges avec leurs familles. Nous avons remarqué qu’après l’isolement du confinement, les enfants avaient encore plus besoin d’imaginaire, et étaient même, ce que nous appellons, en « urgence d’imaginaire » ! Effectivement, les enfants ont doublement été confinés, puisqu’ils n’avaient plus aussi fréquemment accès aux histoires, aux rêves et à l’art. Pour eux, voyager grâce aux contes était alors d’autant plus fondamental.

 

Un bilan positif, et des axes d’améliorations concrets !

Ainsi, cette année a été riche en émotions, mais nous avons rempli notre objectif qui était de continuer les racontées dans ces établissements. Le bilan de l’action Ça conte à l’hôpital a donc été positif !

A l’hôpital Necker, nous sommes fier.e.s que ces ateliers soient ancrés dans la vie des services, des enfants et des parents. Les équipes nous transmettent de bons retours. Nous allons spécifiquement dans les chambres sélectionnées par les éducatrices, où il y a un besoin identifié (enfant seul et/ou en mal-être, enfant en demande de sollicitation et d’histoires, soutien aux problématiques sociales…).

A l’Institut Curie, nous travaillons étroitement avec les éducatrices. C’est le seul hôpital où deux de nos conteuses interviennent en même temps, une fois par mois. Cela nous permet de passer plus de temps avec les enfants, et d’échanger. Il arrive même que nous racontions des histoires directement dans les couloirs, ce qui crée une ambiance chaleureuse. Les retours sont très positifs de la part des parents, et l’équipe du service apprécie particulièrement nos interventions lors des vacances scolaires, période où moins d’activités sont proposées aux enfants.

A l’hôpital Marie Lannelongue, les conteuses interviennent dans les chambres ou dans la salle de jeux. Fréquemment, des familles étrangères sont présentes. Une maman ou une bénévole des blouses roses traduit alors les histoires pour les autres !

 

Nous gardons le lien !

Nous allons continuer à renforcer les liens avec le personnel éducatif de ces établissements, et continuer à faire rêver un grand nombre d’enfants et leurs familles. Le temps d’un instant, nous avons fait oublier les hospitalisations des enfants à ces derniers, mais également au corps médical. Nous en sommes fier.e.s et espérons que nous continuerons encore longtemps ainsi.

Nous continuons notre campagne de financement participatif pour l’action Ça conte à l’hôpital. Faites un don pour permettre aux enfants hospitalisés de profiter, encore une année, des interventions des conteuses !

Nous avons également produit une série en feuilleton pour cette campagne. Découvrez l’histoire que les conteuses ont inventé sur notre chaîne Youtube !

Nous remercions notamment l’association Les enfants de Curie qui a continué à nous financer pour les visio-contes et à la Fondation ALBERICI qui nous a fait de même. Nous remercions également tous les donateurs qui nous ont permis de continuer certains ateliers.

 

Johanna Bonenfant

Back To Top
Recevez nos
DERNIÈRES NEWS
Info spectacles, actions menées, etc ...
ENVOYER