skip to Main Content
En hommage à Vincent Pascucci

« Ciao Vincent ! » : une présentation émouvante en hommage à Vincent Pascucci

Vendredi 23 septembre, nous avons officiellement présenté le roman graphique à Nanterre, aux côtés de la Société d’histoire. L’autrice et porteuse du projet, Debora Di Gilio, Baptiste Daspet et Marie-Ange Rousseau ont livré une lecture dessinée émouvante.

Les visiteurs, plus d’une cinquantaine d’invités et de riverains, en ont eu pour tous les sens. Huit planches s’offraient à leurs yeux dans cette grande salle du centre-ville. Les heureux propriétaires d’un exemplaire de Ciao Vincent !, commandés sur notre boutique HelloAsso ou achetés sur place, ont pu les faire dédicacer par Debora, Baptiste et Marie-Ange. Ces derniers ont illustré et personnalisé des dizaines de volumes tout en échangeant avec les amis et visiteurs du jour.

Dans son discours, Alain Bocquet, président de la Société d’histoire de Nanterre, qui a connu Vincent Pascucci et l’a présenté à Debora avant d’accompagner son projet éditorial, a salué le travail des trois auteurs. Le maire, représenté par son élue en charge de la culture, a relevé l’apport des Italiens à l’histoire de la ville et a qualifié Vincent Pascucci de « héros de Nanterre ». « Cette BD est la plus belle des statues qu’on puisse lui donner », a-t-il affirmé.

Debora, très émue, a lu plusieurs passages choisis de la bande-dessinée tandis que les deux illustrateurs exécutaient des dessins en direct, projetés au mur. Les lectures étaient accompagnées par les ritournelles du guitariste Massimo, jusqu’à l’emballage final : des chants italiens avec tout le public et les spectaculaires envolées vocales du chanteur, Claudio. Le duo italien s’est fait remarquer par sa faconde et sa bonne humeur ! Pour finir, nous avons célébré cet heureux événement avec des mets italiens, de la bruschetta et des pizza aux chianti.

J’étais touchée par la présence de la famille de Vincent, son fils, tous ses petits-enfants… Et aussi par le fait d’être là : cela signifiait qu’on avait réussi à terminer ce roman graphique. Je voyais le chemin fait avec Vincent, depuis sa rencontre et l’idée de transmettre son histoire. Je mesurais l’ampleur de la tâche et le fait d’y être arrivée. Après tout ce temps, ça m’a submergée.

Tout ce monde présent m’a fait découvrir à quel point il était aimé, Vincent. A la fin de la BD je me posais des questions. Mais aujourd’hui je pense avoir donné l’image que les gens me renvoient de lui : cette humanité qui l’habitait, malgré son rôle de résistant modèle et l’appareil du Parti (ndr. communiste).

Merci à toutes les personnes qui sont venues découvrir notre bande-dessinée, rencontrer les auteurs et rendre hommage à Vincent Pascucci !

Back To Top
Recevez nos
DERNIÈRES NEWS
Info spectacles, actions menées, etc ...
ENVOYER