skip to Main Content
Grâce Aux Contes Ou à La Sophorologie, On Part En Ballade Avec Soi-même

Contes et sophrologie : « on part en ballade avec soi-même »

Il y a quelques semaines l’équipe de l’association Quelle Histoire ! s’est offert du temps… Après une année compliquée, à la fois trop vide et trop pleine, nous avons suivi une dizaine de séances de sophrologie, pendant deux mois et demi, avec Chloé Gilles de La Londe. Et découvert qu’entre les contes et la « sophro », il n’y a qu’un pas… Chloé nous en dit plus.

Pourquoi nous avoir proposé des ateliers de sophrologie ?

J’ai découvert l’association Quelle Histoire ! grâce à une rencontre avec Tereza (notre chargée de financement et vie associative) lors d’une formation et j’ai été touchée par son projet. Les séances de sophrologie, c’était une façon pour moi d’y contribuer. Le spectacle vivant, les contes, c’est aussi un domaine qui me parle beaucoup.

Dans mon cheminement je me suis beaucoup intéressée au lien entre l’intuition, la créativité, et la posture de l’artiste. Je crois qu’il y a un accès à la créativité et une relation au corps plus développés et plus intuitifs chez les conteuses ou les personnes sensibles aux arts de la parole. Au fil des séances j’ai trouvé cela assez fascinant et intriguant.

Je me suis demandé comment cette pratique peut soutenir les artistes, par rapport à la perception et l’appropriation de leur corps, leurs émotions, ou leur relation à leur production. Je pense qu’il y a une répercussion sur l’identité et la pratique artistique. Il y a également le rapport au dialogue : dans le spectacle vivant, je crois qu’on est là aussi pour le susciter avec les spectateurs.

Donc c’était intéressant pour moi de proposer la sophrologie des personnes du milieu artistique. D’autant plus que dans ma propre activité j’accompagne beaucoup d’artistes, dans des secteurs assez variés.

Tu intègres le conte à ton activité…

Oui. J’ai un atelier qui associe la sophrologie et le conte. La sophrologie est une approche pratique, vivante. La beauté de cette discipline c’est que chacun, peu importe son âge, son parcours, peut se l’approprier, y retrouver ce dont il a besoin. Comme le conte.

À chaque atelier conte, j’utilise un récit du monde, issu de traditions orales comme la sagesse amérindienne, par exemple, ou puisé dans des recueils : Le Livre des 13 mères originelles, Les Femmes qui courent avec les loups, les contes de Luis Ansa… J’ai été sensibilisée aux contes du monde dans mon enfance.

Comment être pleinement réceptif au conte, l’accueillir, le vivre, l’intégrer, le partager, avec l’aide de la sophrologie ? Comment, aussi, développer l’accès à sa propre créativité et son unicité à travers les histoires ? J’utilise aussi la danse, le collage, la peinture, le dessin, pour voir de quelle manière on peut s’approprier le conte dans une réaction spontanée, non intellectualisée. Les séances sont orales, sans toucher, sans contact.

En quoi le conte et la sophrologie se rejoignent-ils ?

Ce qui me fascine dans l’utilisation des contes, c’est que, comme en sophrologie, chacun vient y trouver ce dont il a besoin, en fonction de ce qu’il vit. Un peu comme si l’histoire allait se raconter à chacun d’une façon différente. Je vis le conte comme la sophrologie. Lors d’une même séance guidée par un conte, sur 7 personnes qui participent, pas une seule ne va le vivre de la même façon, entendre les mêmes mots.

En fait on est observateur, témoin, explorateur de l’instant et de soi. Il y a des chemins sinueux, boueux, et des pentes douces et tranquilles. Comme pour les contes, c’est de la substance à explorer. Quand je reçois un conte, je n’écoute pas qu’avec ma tête, je le reçois dans mon cœur et dans mon corps. C’est dans ce sens que j’utilise parfois de la musique intuitive, avec carillons par exemple.

Le psychologue et écrivain Jacques Salomé parle de « contes à guérir, contes à grandir » et de « contes à aimer, contes à s’aimer ». Pour moi c’est ça, une séance de sophrologie : j’ouvre un espace sécurisé pour se laisser aller à l’exploration, où tout est bienvenu, et où on part en ballade avec soi-même.

Vous pouvez découvrir les ateliers contes de Chloé et ses autres services sur son site internet : www.chloelunes.com (menu Services, Ateliers collectifs) et sa page Facebook.

Back To Top
Recevez nos
DERNIÈRES NEWS
Info spectacles, actions menées, etc ...
ENVOYER